F | E | D
Activité physique et santé
Se muscler pour combattre le diabète
Pompe à insuline, arme mortelle ?
Nouveau traitement diabète type 2
Tension artérielle
Fonctions cérébrales et diabète
Rivella
Piqûres: confusion
Attention aux calculs
Une chaussure pour diabétique
Un remède contre la déprime
Journée romande du diabète
Sommeil et diabète
Clonage d'embryons
Macolin et diabète
52°, c'est trop...
Le tabac tue
Sierre-Zinal
Seringues ?
Lantus  
Aspartame et activité physique   
Aspirine  
Prévention  
Prévention 2 
Alaska  
Hypoglycémie  

L'aspartame et l'activité physique

Une étude présentée le 13 mai dernier à l’Hôpital Laval (Canada) révèlent des effets étonnants de l’aspartame en relation avec l’activité physique.

Il est bien connu que chez les diabétiques de type 2, la pratique d’une activité physique après un repas induit, une baise de la glycémie plus importante qu’une séance effectuée à jeun. Si une partie des glucides du repas est remplacée par de l’aspartame, la diminution de la glycémie sera-t-elle moins importante?

Pour le savoir, les chercheurs ont invité des sujets diabétiques à une séance d’entraînement de 60 minutes à jeun ou deux heures après un repas sucré avec du sucre de table ou de l’aspartame.

Résultat : Les deux type de repas ont provoqué une hausse similaire de la glycémie, suivie par une baisse rapide coïncidant avec le début de la séance d’exercices. Les sujets à jeun n’ont pas subi de variations significatives de glycémie.

Etonnée par ce constat, Annie Ferland, une des auteurs de l’étude, souligne : «Le cerveau réagit à un repas contenant de l’aspartame comme s’il s’agissait de sucre! Nos résultats réaffirment l’efficacité de la pratique de l’exercice physique comme moyen de contrôle de la glycémie. Après un repas, les personnes diabétiques doivent savoir que leur glycémie risque de baisser rapidement. L’important est d’anticiper ce qui peut se produire et de ne pas croire que l’aspartame peut prémunir des variations importantes de glycémie».

Source : http://www.scom.ulaval.ca









L'aspartame et l'activité physique

Haut