F | E | D
Activité physique et santé
Se muscler pour combattre le diabète
Pompe à insuline, arme mortelle ?
Nouveau traitement diabète type 2
Tension artérielle
Fonctions cérébrales et diabète
Rivella
Piqûres: confusion
Attention aux calculs
Une chaussure pour diabétique
Un remède contre la déprime
Journée romande du diabète
Sommeil et diabète
Clonage d'embryons
Macolin et diabète
52°, c'est trop...
Le tabac tue
Sierre-Zinal
Seringues ?
Lantus  
Aspartame et activité physique  
Aspirine  
Prévention  
Prévention 2 
Alaska  
Hypoglycémie

Comment les chiens détectent nos maladies

Verra-t-on un jour des patients se présenter chez leur médecin en indiquant qu'ils ont consulté un chien et aimeraient une confirmation de son diagnostic? Les dernières découvertes en matière d'usages de l'odorat des chiens rendent un tel scénario de moins en moins farfelu.

Le flair de ces canidés, à l'acuité cent fois supérieure à la nôtre, permet déjà de sauver des vies humaines lors d'avalanches, de tremblements de terre ou de fuites de gaz dans des mines. Le dépistage d'explosifs et de narcotiques ne saurait se concevoir sans leurs truffes mises à l'épreuve. Depuis peu, on leur prête même la capacité de repérer les odeurs associées à diverses maladies.

Le cocker anglais serait un véritable glucomètre à quatre pattes réagissant au changement d'odeur occasionné par le taux de sucre dans le sang. Un article du British Medical Journal signalait déjà, il y a deux ans, le comportement hors norme de trois chiens appartenants à trois femmes diabétiques. Celles-ci étaient prévenues par leurs toutous de la survenue d'une crise d'hypoglycémie avant même l'apparition de tout signe clinique.

Le journal citait notamment l'exemple d'une femme de 47 ans. Sa chienne Susie, qui flairait les signes avant-coureurs d'une crise, la poussait du museau pour la réveiller et ne repartait se coucher qu'après que sa maîtresse eût absorbé du sucre. Pendant ce temps, le mari continuait à ronfler tranquillement...

Les auteurs de cette publication concluaient que "la plupart des chiens peuvent détecter un malaise imminent chez leurs maîtres" et que "beaucoup pourraient peut-être subir un entraînement pour augmenter leur capacité à reconnaître les hypoglycémies".











Des cockers peuvent déjà prévoir une crise d'hypo-glycémie chez leur maître. D'autres chiens pourraient bientôt déceler des cancers. Explications.
Pour lire l'article intégralement cliquez ici.

Haut